Rupture de l’accord électoral au Conseil Municipal du 2 mars 2009

Be Sociable, Share!

Remise de l'écharpe tricolore d'adjoint au Maire le 21 mars 2008

Hier soir et après le débat d’orientation budgétaire, les élus du Conseil Municipal ont été amenés à la demande du Maire, qui m’avait retiré mes délégations le 23 février 2009, à se prononcer sur mon maintien dans ma fonction d’adjoint au Maire.

26 élus se sont exprimés. Les groupes Progrès et Solidarités, Nogent avec vous ( à l’exception de Madame Debaecker, absente, mais qui a souhaité participer), ainsi que Yves Dellmann, 2éme adjoint, n’ont pas pris part au vote. 20 élus ont voté contre mon maintien au poste d’adjoint au Maire, 3 pour et 3 se sont abstenus.

C’est donc maintenant au titre de Conseiller Municipal que je m’exprimerai. Et d’ici peu, le site sera mis à jour pour tenir compte de ce vote.

Je prends donc acte que la majorité municipale par ce vote a suivi Jacques Martin dans son souhait de rompre les accords pris au second tour des municipales de mars 2008 vis à vis des électeurs Nogentais et qui lui a pourtant permis d’être majoritaire au soir du 16 mars 2008.

Encore une fois, merci pour tous les témoignages de sympathie et de soutien qu’un bon nombre d’entre vous m’ont témoigné durant cette soirée.

Vous trouverez ci-dessous, au format audio, les différentes interventions sur ce vote, dont l’intervention de Jacques Martin ainsi que ma réponse et divers échanges.

Intervention audio de Marc Arazi AU Conseil Municipal du 2 mars 2009

Intervention audio de Jacques Martin au Conseil Municipal du 2 mars 2009

Mon intervention  écrite au  Conseil Municipal du 2 mars 2009.

1/ Je tiens tout d’abord, chers collègues, à rappeler l’accord signé le 12 mars 2008 par Jacques Martin, alors tête de liste de Ensemble, Agissons pour Nogent. Cet accord  était la condition de la fusion avec la liste Nogent c’est Maintenant au second tour des élections municipales. Je cite:
Pour éviter de rendre mon intervention trop longue, je vous propose d’annexer le texte de l’accord à celle-ci.
2/ Monsieur le maire,
Je vous rappelle que nos deux listes ont fusionné suite à cet accord passé entre les deux tours. Cet accord, signé de votre main et rendu public, vous engageait notamment à me confier « la fonction de 5ème adjoint au maire délégué à l’environnement » ce qui a été fait le 27 mars 2008.
Or, un an plus tard, vous décidez de me retirer cette délégation et la fonction d’adjoint au maire. Vous avez également décidé de demander ce soir au Conseil municipal de me retirer mes fonctions d’adjoint au maire. Je prends note de votre double décision.
Je constate aujourd’hui que cette décision n’est pas le résultat d’une discussion entre-nous car vous n’avez à aucun moment pris la peine de me rencontrer avant de la prendre. Au surplus, vous me l’avez signifiée par écrit alors que j’étais en congés. Elle intervient donc dans la plus grande surprise.
Monsieur le maire, ce soir, par cette décision, vous rompez unilatéralement l’accord qui nous liait et qui vous engageait à l’égard des Nogentais qui nous ont fait confiance, à vous comme à moi.
Dans le courrier que vous m’avez adressé cette semaine et que vous n’avez pas rendu public, vous n’exposez pas clairement les motifs qui vous paraissent justifier la rupture de notre accord. Par ailleurs, dans votre projet de délibération, vous mentionnez l’existence de (je cite) « différentes raisons de nature à porter atteinte à la bonne administration de la commune ».
Je vous ai envoyé vendredi un mail vous demandant d’informer les élus par une note expliquant les motifs de la délibération que vous nous demandez de voter ce soir (paragraphe inutile si réponse). Je n’ai pas reçu de réponse à cette demande. Quant au courrier que vous m’avez fait parvenir, on peine à y trouver un élément factuel précis. Les reproches que vous y formulez sont flous, subjectifs et généralement injustifiés.
Je note cependant qu’à aucun moment vous ne mettez en cause ma loyauté à votre égard. A aucun moment vous ne contestez les efforts que j’ai pu mettre en œuvre sans compter, pour le bien de la commune. A aucun moment vous ne me reprochez de ne pas avoir rempli ma part du contrat.
Vous comprendrez donc ma grande perplexité, partagée par un grand nombre de Nogentais qui m’ont témoigné ces derniers jours leur solidarité et leur incompréhension.
Pour ma part, je me réserve toute latitude quant aux suites à donner à ces différents éléments de détail dans les semaines qui viennent. Et ce sera, comptez sur moi, dans la plus grande transparence.
Ce soir, le plus important pour moi, c’est la conséquence immédiate de votre décision: vous décidez sans véritable motif sérieux de ne pas respecter un accord qui vous engage devant les Nogentais. Ceci traduit un non respect pour le choix des électeurs qui ont voté sans ambigüité pour la fusion de nos deux listes au détriment de la fusion des listes de nos concurrentes et avec un impact important sur le résultat de l’élection.
A ces électeurs qui nous ont fait confiance et pour lesquels j’ai investi toutes mes forces et mon expérience, je tiens à dire que depuis mars 2008, j’ai pleinement défendu à vos côtés les valeurs de celles de ceux qui m’ont suivi : dynamisme, transparence, indépendance. Et je me suis investi à plein temps au service des Nogentais, dans le plus strict respect de ma délégation et de vos prérogatives en tant que Maire.
Quant à mes collègues de la majorité ici présente et qui auront dans quelques instants à voter, sachez que j’ai particulièrement apprécié le travail réalisé en commun. Et quant  à mes collègues de l’opposition avec qui j’ai eu l’occasion de travailler dans de nombreuses commissions, ils peuvent témoigner qu’il m’ont toujours vu défendre le travail du Maire et de l’équipe municipale sans concession mais sans perdre de vue lorsque c’était possible la recherche d’un consensus avec eux au bénéfice de notre ville.
Enfin, je tiens à saluer le travail des équipes municipales  avec lesquelles j’ai le plaisir de travailler chaque jour. Leur professionnalisme et leur implication au service des Nogentais est nécessaire et méritent d’être mis à l’honneur.
Sachez que ma seule ambition est de continuer à mettre toutes mes forces et toute mon énergie au service de notre ville que j’aime et de ses habitants.
Monsieur le maire, chers collègues, songez au message que vous envoyez aux Nogentais en ne respectant pas notre accord. Votre décision est contraire à l’intérêt de la Ville alors que toutes les forces devraient être unies dans une situation de crise économique sans précédent, et, peut-être, de crise politique à Nogent dans quelques semaines.
Je vous remercie.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur