Grand Paris : conserver une urbanisation équilibrée et à taille humaine

Grand Paris : conserver une urbanisation équilibrée et à taille humaine
Be Sociable, Share!
grand-paris

Projet du cabinet d'architecte Portzamparc

Le Grand Paris est un projet ambitieux mais de nombreuses communes concernées s’inquiètent de leurs prérogatives en matière d’urbanisme et de qualité de vie. A ce propos, le conseil municipal de Saint Maur a récemment fait valoir sa position et ses souhaits relativement à ces grands aménagements. Je pense qu’il serait bon que Nogent en fasse de même pour affirmer sa volonté de conserver un urbanisme équilibré et à taille humaine.

Saint Maur prend les devants

Dans l’avant projet de loi, il est prévu que la Société du Grand Paris prime sur les autres documents d’urbanisme. Et des zones d’ombre subsistent en matière de concertation locale et de participation citoyenne.Les toutes récentes tensions à ces sujets entre Christian Blanc, le secrétaire d’Etat en charge du Grand Paris et le 1er ministre, François Fillon, illustrent bien les enjeux et les risques potentiels.

Les élus de Saint Maur, soucieux de conserver leur cadre de vie et une marge de manœuvre urbanistique locale, ont voté, jeudi 24 septembre, un vœu en 6 points.

le conseil municipal de Saint Maur :

  • Article 1 : Réaffirme son soutien à la réalisation d’un transport public de voyageurs par métro automatique facilitant les transports en Ile de France, à condition que ce réseau soit réalisé en souterrain et ne défigure pas le paysage urbain des villes traversées ;
  • Article 2 : Refuse d’être dessaisi de ses compétences et s’oppose à toute dérogation au droit commun en matière d’urbanisme accordée à la Société du «Grand Paris » qui conduirait à s’affranchir du POS de Saint-Maur,
  • Article 3 : Exprime sa préoccupation de ce que le réseau de transport du « Grand Paris » soit financé notamment par les ressources issues d’une densification massive autour des gares ; s’agissant de Saint-Maur, le respect de l’urbanisme à taille humaine qui caractérise nos quartiers ne saurait être remis en cause,
  • Article 4 : demande à être officiellement consulté pour avis avant le vote du projet de loi sur le « Grand Paris » et que soient précisés le tracé retenu, les modalités de financement et le périmètre d’intervention de la Société du « Grand Paris » pour pouvoir donner un avis éclairé prenant en compte les aspirations légitimes des habitants,
  • Article 5 : exige des garanties claires tant au regard du respect de l’urbanisme qui fait la qualité de vie et la singularité de Saint-Maur, qu’en ce qui concerne la protection de l’environnement de la Boucle de la Marne ; qu’à défaut d’éclaircissements suffisants des pouvoirs publics sur ces deux points, il s’opposera à ce que la ville de Saint-Maur soit choisie comme lieu d’implantation d’une des futures gares du réseau du « Grand Paris »
  • Article 6 : Autorise Monsieur le Maire à diligenter toute action à destination des pouvoirs publics et toute information en direction des Saint-Mauriens.

Et Nogent ?

Je partage leur opinion et, à Nogent, il serait bon que nous clarifiions également notre position.

La vision de Paris Métropole (dont Saint Maur ne fait pas partie) me paraît jusqu’à présent équilibrée mais j’éprouve des réserves vis à vis du projet de « ville sur la ville » du SDRIF (schéma directeur de la région Ile de France).

Or, dans sa résolution du 24 septembre, Paris Métropole annonce que « le respect du SDRIF est indispensable pour assurer la cohérence et la cohésion des projets d’aménagements à l’échelle régionale ».

La densification du tissu urbain fait rarement bon ménage avec la qualité de vie… Comme je le mentionnais dans mon précédent article,  il est important de trouver le bon équilibre et je serai attentif au sein de l’équipe municipal à ce que l’on ne se trouve pas confronté à une sur urbanisation de la première couronne.

La défense d’un urbanisme équilibré et respectueux de l’humain est une des pierres angulaires de l’accord électoral passé entre Nogent c’est Maintenant et Jacques JP Martin (par ailleurs vice Président de Paris Métropole).

Je suis certain que la position Saint Maurienne ne manquera pas de faire réfléchir de nombreux élus du Val de Marne désireux de préserver le cadre vie de leur commune.

lire le communiqué de Paris Métropole du 24 septembre 2009

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur