Le Grand Paris en débat au Congrès des Maires de France

Le Grand Paris en débat au Congrès des Maires de France
Be Sociable, Share!

La 92ème édition du congrès des Maires de France se tient actuellement à Paris, Porte de Versailles, dans une ambiance « chaude ». Trois sujets phares y seront abordés cette année : le Grand Paris, la réforme territoriale et la suppression de la taxe professionnelle. Trois mesures importantes où l’on perçoit parfois, en filigrane, un mouvement de « recentralisation ». J’ai assisté hier à la réunion sur le Grand Paris et cela a conforté ma conviction de l’importance et de la légitimité des élus locaux, en lien direct avec le terrain et aux prises avec des réformes importantes et utiles. Mais attention à ces réformes : elles sont menées toutes de front, un peu précipitamment et sans véritable méthode.

Grand Paris : pour une véritable concertation avec les élus locaux

Pour la première fois dans l’histoire de ce congrès, une problématique propre à l’Ile de France faisait l’objet d’une réunion. Le Grand Paris cristallise en effet des réticences devant un vaste mouvement qui peut s’apparenter, sous certains aspects, à une forme de « recentralisation ».

J’ai observé un contraste assez net entre la présentation un peu floue et très technocratique de Christian Blanc, secrétaire d’Etat chargé du développement de la « région capitale », et les réflexions pratiques d’élus impliqués dans ces grands travaux. Dans un précédent article j’avais évoqué la diminution des compétences locales en manière d’urbanisme que le projet de Grand Paris présuppose. Et ce notamment dans les communes de petite taille.

Les réflexions de ces Maires, de droite comme de gauche, m’ont paru pertinentes car concrètes et teintées du contact avec le terrain et avec leurs concitoyens, teintées de la réalité quotidienne de leur fonction. J’ai aussi entendu une très bonne allocution de Gilles Carrez, mêlant la connaissance pratique d’un Maire à la vision stratégique d’un député à la tête d’un groupe parlementaire travaillant sur le financement des travaux.

C’est dans ce contexte de foisonnement d’idées et de débats que se déroule actuellement le Congrès des Maires de France. Il est très couvert par l’ensemble des médias, preuve que la manifestation intéresse et que les démocraties locales, premiers échelons politiques de notre société, ont de beaux jours devant elles et de bonnes initiatives à faire valoir.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur