Nicolas Sarkozy parle de sécurité au Perreux : mes premières impressions

Nicolas Sarkozy parle de sécurité au Perreux : mes premières impressions
Be Sociable, Share!

Le Président Nicolas Sarkozy, accompagné des Ministres Hortefeux, Alliot Marie et Woerth, est venu aujourd’hui évoquer la question de la sécurité publique au Perreux sur Marne, lors d’une table ronde animée par le Député Maire de la ville, Gilles Carrez. J’y étais invité ainsi que de nombreux élus du Val de Marne d’appartenances politiques diverses. C’est la première fois que je me trouvais en présence du Président de la République et force est de constater qu’il maîtrise cette question et qu’elle lui tient à cœur.

La sécurité : cheval de bataille du Président

Pendant une heure et demie, le Président de la République, s’est exprimé sur de nombreux sujets : l’immigration, le maintien de la baisse de la TVA dans la restauration, mais avant tout sur la sécurité.
La sécurité dans les collèges et les lycées, tout d’abord, mais aussi dans les transports, ou celle des commerçants victimes de violences : Nicolas Sarkozy a évoqué ces différents aspects avant de développer plus longuement la notion de « vidéo protection ».

Multiplication des caméras de surveillance

Le projet actuel prévoit de tripler le nombre de caméras dans les centres urbains : de 20 000 à 60 000 d’ici à la fin de l’année 2010. Mais dans l’éventualité ou un Maire refuserait d’installer de nouvelles caméras dans sa ville, le Président a prévenu que les Préfets serait en mesure de les leur imposer. Qu’advient-il de la marge de manoeuvre locale ? Le côté un brin centralisateur d’une telle politique est ce qui me chagrine en premier lieu, au vu du coût important de ces caméras et de leur efficacité relative.

La Grande Bretagne, que Nicolas Sarkozy a cité en exemple, et notamment la ville de Londres, sont pionnières en la matière mais de récentes études tempèrent l’enthousiasme né au début des années 2000. Des membres de Scotland Yard, au cours de la Security Document World Conférence (Avril 2008), ont admis qu’elle contribuait plus à déplacer la criminalité des zones non surveillées qu’à la réduire efficacement. Et que seulement 3% des petits larcins et agressions sont résolus grâce au recours à ces images.

La campagne des Régionales est lancée

Je suis très conscient que la sécurité des personnes et des biens dans une ville fait partie des missions primordiales d’un élu local et que rien ne se crée ni ne se développe sans cette stabilité indispensable pour la bonne marche d’une ville.

En écoutant Nicolas Sarkozy parler de sécurité publique aujourd’hui j’ai toutefois bien compris que la campagne des régionales était lancée…

Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette table ronde en vidéo sur le site de la chaîne Public Sénat.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur