Limiter les nuisances sonores à Nogent sur Marne

Limiter les nuisances sonores à Nogent sur Marne
Be Sociable, Share!

Il y a quelques jours le Conseil Général du Val de Marne a rendu publique une carte répertoriant les nuisances sonores dans notre département. Elaborée rigoureusement, commune par commune, par l’Observatoire départemental de l’environnement sonore en Val de Marne (ODES94) et l’Observatoire du bruit en Ile de France (Bruitparif), cette carte constitue un document d’urbanisme important et un outil stratégique pour l’aménagement du territoire. A Nogent sur Marne, dans certains endroits, les nuisances sonores font partie des problématiques importantes. En 2006 la concertation départementale sur l’A86 avait émis un certain nombre de préconisations.

Un outil stratégique à prendre en compte

Cette carte est calculée en prenant en compte l’ensemble des bruits sur un territoire donné : routes, voies ferrées, aériennes et fluviales, industries… Ensuite, en fonction du trafic moyen, de la vitesse et du type de véhicules les empruntant et en prenant en compte d’éventuels bâtiments ou structures « écran » on peut établir une modélisation précise des nuisances sonores.

Ce document ainsi constitué (pas encore validé à ce jour par le Conseil Municipal de Nogent sur Marne) permet et incite les municipalités et les collectivités locales à engager des actions pour diminuer le nombre de personnes exposées aux bruits, particulièrement dans les établissements sensibles (santé, enseignement), et à préserver des zones « calmes »

A Nogent sur Marne, l’avenue de Joinville et certaines zones situées à proximité des lignes de RER A et E sont exposées quotidiennement à des nuisances pouvant dépasser les 65 décibels (voir les équivalences en fin d’article). De plus en plus le bruit s’insinue dans nos vies et est considéré comme une vraie nuisance environnementale. Il est également prouvé qu’il a des incidences concrètes sur la santé de ceux qui y sont par trop exposés.

Pour une application des propositions de la concertation de 2006

Pour rappel, en 2006, la préfecture du Val de Marne avait organisée une vaste concertation sous l’égide de la Commission Nationale des Débats Publics (CNDP) regroupant de nombreux participants, particuliers et associations.

Cette concertation avait duré plusieurs semaines et j’y avais participé en tant que Président de l’Association du Coteau de Nogent (devenue depuis Association des Nogentais, l’AdN). De nombreuses propositions avaient été faites mais à ce jour elles n’ont pas encore été mises en place.

Le comité de défense des riverains du tronc commun A4/A86 s’est restructuré le 12 Octobre 2009 en comité de défense de l’environnement du tronc commun A4/A86 pour une mise en application des préconisations de cette concertation, notamment pour éviter l’élargissement de ce tronc commun et obtenir son aménagement en vue de la réduction des nuisances sonores et environnementales.

Voici quelques situations auxquelles correspondent, dans la vie quotidienne, les différents niveaux sonores en dB(A) relevés sur la cartographie du bruit :
> 75 : fort trafic routier
65-70 : ambiance bruyante, conversation difficile
60-65 : trafic routier normal
55-60 : grand magasin
50-55 : restaurant tranquille
< 50 : quartier calme

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur