Grand Paris : la folie des grandeurs?

Grand Paris : la folie des grandeurs?
Be Sociable, Share!

Les mots ont du sens et peut-être y a t-il dès l’origine, dans le projet de Grand Paris, un problème latent lié à son appellation. Pourquoi « Grand Paris » et pas « Métropole harmonieuse et durable »? Ce que veulent les Franciliens est simple : pouvoir se déplacer sur leur lieu de travail rapidement et, le reste du temps, avoir une vie si possible épanouissante dans des villes à taille humaine. Mais le projet de Grand Paris, lui, à mon sens, vise à sur densifier encore plus les villes des premières couronnes de la région Ile de France. Le projet de loi est en débat au Sénat en ce moment et je participe, demain, à une réunion sur le Grand Paris organisée par l’Association des Maires d’Ile de France. Les débats y seront probablement très animés.

Penser la ville différemment

A droite comme à gauche, par voie de presse ou sur leurs blogs, de plus en plus d’élus locaux d’Ile de France expriment leur volonté de penser la ville différemment. Alain Dolium (Modem), dans une tribune, estime que « l’humain ne vit pas de béton » et que « la région et ses habitants doivent pouvoir décider de l’aménagement de leur espace« . Pour Nicolas Dupont Aignan (Debout la République), peut-on « laisser la voie ouverte à cette capitale et à cette Ile de France défigurée« ? Jean Luc Romero (PS 75) souhaite que « le gouvernement entende les Franciliens et abandonne ce projet de Grand Paris massivement rejeté« . Et Alexis Corbière (Parti de Gauche) veut « un aménagement du territoire qui soit pensé dans son ensemble. Nous devons relocaliser nos activités économiques en privilégiant les circuits courts« .

A Saint Maur des Fossés, J.F Le Helloco (Maire Adjoint UMP) estime que « le texte du projet de loi comporte des dispositions qui peuvent faire peur à une commune qui souhaite conserver un urbanisme à taille humaine comme c’est le cas de Saint Maur« . C’est pour cette raison que le Conseil Municipal y a voté un voeux en 6 points à propos du Grand Paris, initiative très intéressante que j’ai évoqué dans un précédent article. Quant à lui, le parti radical de gauche d’Ile de France estime à raison qu’ « aujourd’hui il est impératif de laisser aux élus locaux la liberté de s’organiser pour apporter des réponses pertinentes aux besoins des citoyens« .

Les élus locaux doivent faire entendre leur différence

La droite (UMP) et la gauche (PS) semblent d’accord pour sur densifier l’Ile de France mais de nombreux élus locaux des deux camps sont en désaccord avec ce projet qui semble faire consensus à la tête de leurs partis. C’est donc à nous, élus locaux, de faire de nos blogs des espaces d’échange et de réflexion, de passer outre les clivages partisans et de mettre en place un dialogue trans-partis pour faire entendre et partager une autre vision plus harmonieuse et plus équilibrée de la région Ile de France.

Demain j’assisterai à un atelier sur le Grand Paris organisé par l’Association des Maires de France (AMIF) et animé par Jacques JP Martin. Au vu des enjeux du projet pour notre ville, il serait bon que le débat prévu à Nogent sur Marne puisse aussi avoir lieu.

Pour en savoir plus sur le projet de Grand Paris :

Vidéo : le Grand Paris en 3 questions

Dossier législatif
Résumé des débats sur le site du Sénat (du 6 au 9 Avril)
Synthèse des modifications effectuées par la Commission spéciale

photo issue du projet Portzamparc

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur