La dépollution de l’ancienne école Marie Curie doit commencer sur des « fondations saines »

La dépollution de l’ancienne école Marie Curie doit commencer sur des « fondations saines »
Be Sociable, Share!

Lors de la première  réunion du Comité de suivi, le Lundi 6 Septembre dernier, le Maire et Monsieur Olivier Ducray, Sous-Préfet du Val de Marne, ont évoqué l’envoi, durant l’été, à la ville,  d’un nouveau courrier de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) . Pour le moment, son contenu n’a pas encore été rendu public. Or  les travaux vont commencer début Octobre. Il me semble indispensable que toute la transparence autour de ces travaux importants soit faite dès le départ, pour commencer sur des « fondations saines » et assurer une dépollution exemplaire.

Le courrier de l’ASN doit être rendu public

L’Autorité de Sureté Nucléaire ( représentant l’Etat et indépendant) est un des intervenants essentiels à la bonne marche des travaux pour protéger le public et l’environnement. Pour d’évidentes raisons de transparence, qui plus est en matière de santé publique, il me paraît indispensable que les Nogentais soient informés de ses avis et de ses recommandations. Et ce dès le départ pour assurer une dépollution exemplaire.

Le vendredi 10 Septembre, j’ai donc demandé par courriel au Maire de pouvoir prendre connaissance du courrier de l’ASN. Le Maire m’a répondu que ce courrier avait été adressé au Préfet, qui seul pouvait décider de sa diffusion. Lundi 13 Septembre, j’ai donc renouvelé ma demande, cette fois directement auprès de Michel Camux, Préfet du Val de Marne. Je suis à ce jour dans l’attente de sa réponse.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur