Mes prises de position lors du Conseil Municipal du 28 mars 2011

Mes prises de position lors du Conseil Municipal du 28 mars 2011
Be Sociable, Share!

Hier soir, lundi 28 mars 2011, s’est tenu le Conseil Municipal avec comme principaux points à l’ordre du jour, les votes du budget de la ville et des parkings. Nous avons aussi entériné le maintien des taux d’impositions, taxe d’habitation et taxe foncière, qui restent stables depuis 2008 ( En fait qui augmentent légèrement du fait de la hausse des bases fiscales liées à l’Etat). Le budget 2011 est « exceptionnel » puisqu’il tient compte fortement du projet Nogent Baltard Eiffage.

En cohérence avec mes positions antérieurs sur le projet RER A Eiffage j’ai voté contre le budget 2011

Lors de mon intervention concernant le budget 2011 de la ville , j’ai rappelé que je n’avais pas été convaincu par les réponses apportées par le Maire sur mes propositions concernant:

  • La mise en place d’une action environnementale structurée autour d’un véritable agenda 21
  • Le besoin rapide de solutions de création de places de crèches remplacé par l’annonce « d’une étude de faisabilité » et pour un montant qui me semble excessif (150 000 euros).
  • L’augmentation des moyens accordés à l’aide sociale qui sont en baisses par rapport aux moyens accordés au sécuritaire.

Ceci étant, j’ai noté les efforts de rigueur fait globalement par la ville et saluer le travail des services municipaux. Mais en cohérence avec mes prises de position successives concernant le projet RER A Eiffage, et le fait que le Maire est resté sourd à mon appel à la concertation, il ne m’a pas été possible de voter pour ce budget 2011.

J’ai voté pour le budget des parkings, pour le maintien des taux d’imposition, pour les subventions aux associations et aux établissements locaux et aux délégataires.

Retrait de la délibération sur la déclaration d’utilité publique pour le secteur de « l’ilot du Fort »

Le Maire a décidé de retirer cette délibération visant à mettre en place une procédure d’expropriation des quelques personnes qui refusent de céder leurs biens. Je m’en réjouis d’autant que j’avais écrit au Maire pour obtenir toutes les informations concernant ce projet

Rappel de mes demandes pour obtenir mes droits d’élus minoritaires

Cette même délibération m’a amené a rappelé au Maire que je ne suis plus dans la majorité municipale et que j’attends de pouvoir bénéficier de mes droits d’élu minoritaire ( tribunes dans Nogent Magazine et sur le site de la ville et permanence). Dialogue de sourd, puisque le Maire a, une fois encore, refusé cette demande légitime et s’obstine à vouloir me situer « en marge de la majorité ». Une seule raison à cela, il veut me priver ainsi des moyens d’expression municipaux.  Cela montre surtout qu’il n’a pas compris le message des urnes lors des cantonales et que ce n’est pas ainsi qu’il va permettre le retour de la confiance avec les électeurs.

Une société privée mandatée en toute discrétion par la ville pour « optimiser nos impôts locaux »

Cette décision du Maire prise en vertu de l’article L.2122-22 m’a fait réagir en toute fin de séance. En effet, renseignements pris, la ville a confié à la société Ecofinance basée à Blagnac, société privée, le soin « d’optimiser » la fiscalité locale et ce pour la « modique somme » de 89 900 euros HT. J’ai fait part au Maire de mes plus grandes réserves sur cette décision qui n’a pas été présentée devant le Conseil Municipal. Pour ma part, j’y vois au delà des possibles augmentations d’impôts locaux et fonciers à venir, le risque de choix d’imposition laissé à l’arbitraire, voir pire à des choix partisans. A surveiller de près!


Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur