Les premiers pas du « comité d’Ethique de la vidéo-surveillance »

Les premiers pas du « comité d’Ethique de la vidéo-surveillance »
Be Sociable, Share!

Pour être un « garde fou » des libertés publiques, un comité d’Ethique de la vidéo-surveillance s’est mis en place suite au Conseil Municipal du 27 janvier 2011. Ce comité est présidé par Olivier Echappé, magistrat habitant Nogent et se compose d’élus, de représentants des conseils de quartier et de personnalités qualifiées. Il s’est réuni deux fois, le 10 mars et le 7 avril 2011 afin de définir son action et de proposer un projet de charte d’éthique qui sera à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal prévu le 10 mai 2011.

Début difficile suite au refus du Maire de communiquer aux élus les lieux d’implantation des caméras

Lors de la dernière réunion, j’ai une nouvelle fois demandé  que soit communiqué aux membres du comité et aux élus, les lieux d’implantation des caméras. Nouveau refus des élus de la majorité municipale !

Face à ce manque de confiance et de transparence j’avoue avoir songé sur le moment à claquer la porte du comité. Me voilà devant un dilemne, rester et donner le sentiment de cautionner ce qui se fait et partir mais ne pas avoir accès aux informations de base.

Pour l’instant j’ai choisi de rester pour apporter de la transparence au processus en cours et informer au mieux les Nogentais.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur