Kouba de Nogent: une reconstruction à forte valeur symbolique

Kouba de Nogent: une reconstruction à forte valeur symbolique
Be Sociable, Share!

Ce matin, répondant à l’invitation de la Municipalité, j’étais présent à l’inauguration de la Kouba  au cimetière de Nogent sur Marne. La reconstruction de la kouba, monument érigé en mémoire du dévouement et du courage des soldats musulmans provenant de l’espace colonial français  est un symbole fort de reconnaissance pour tous ceux qui sont morts pour la France au cours de la première guerre mondiale.

L’histoire de la Kouba de Nogent sur Marne

Nous devons remercier l’association Etudes Coloniales et  Messieurs Daniel Lefeuvre et Michel Renard pour leurs mobilisations et leurs actions en faveur de la reconstruction de cette Kouba, construite en 1919 et dont les vestiges furent détruits en 1982.

Comme l’a rappelé le Maire  dans son discours, Nogent sur Marne a compté pas moins de trois hôpitaux militaires durant la première guerre mondiale. Et sont enterrés dans notre cimetière un certain nombre des tirailleurs marocains et sénégalais morts de leurs blessures et pour lesquels nous ne disposons souvent que de leurs noms.

Par-delà le temps le devoir de mémoire

Je citerai pour finir l’association Etudes coloniale: « La reconstruction de la Kouba du cimetière de Nogent, projet porté par la ville, marque comment la République assume, par-delà le temps, son devoir de mémoire à l’égard de tous ceux qui ont laissé leur vie pour défendre ses idéaux. Elle constitue, à quelques encablures de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, un excellent lieu de mémoire et d’histoire ».


Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur