Projet de trois antennes-relais Orange au menu du prochain Conseil Municipal?

Projet de trois antennes-relais Orange au menu du prochain Conseil Municipal?
Be Sociable, Share!

L’opérateur de téléphonie mobile Orange a déposé une demande à la ville pour pouvoir implanter trois nouvelles antennes-relais sur le toit de la Mairie qui en compte déjà trois de l’opérateur SFR. Une délibération est à nouveau prévue lors du  Conseil Municipal mardi 10 mai pour approuver le bail avec Orange et ce sans aucune information préalable des riverains et sans respecter les processus de concertation de la ville. Plus grave, ces antennes-relais diffusent directement vers la crèche ‘le jardin des lutins » et le jardin d’enfants. En commission des finances, lundi soir, j’ai à nouveau demandé avec insistance aux élus présents de surseoir à ce projet.

La charte signée avec les opérateurs non respectée et la commission ad hoc sur les antennes en sommeil profond

Signée en 2007, la charte entre la ville et  trois des quatre opérateurs, prévoit avant toute nouvelle implantation (article 2b page 4), une information via le site et le journal de la ville et lors  des rencontres de quartier et un processus de concertation avec demande d’un avis du Comité Consultatif Environnement Développement Durable. Hors ni le comité, ni la commission ad hoc n’ont été réunis et aucune information des riverains n’a été faite et ce malgré mes demandes répétées de concertation et de transparence.

Des antennes-relais Orange à moins de 100 mètres d’une crèche et d’un jardin d’enfants

Il existe déjà plusieurs points noirs à Nogent sur Marne concernant les installations existantes d’antennes-relais et en particulier celles posées à proximité de sites sensibles, écoles, crèches: les antennes Bouygues télecom à quelques mètres de l’école Guy Môquet , les antennes SFR déjà posées sur le toit de la Mairie et l’antenne BT du 92 rue François Rolland à proximité du groupe scolaire Val de beauté et à 5 mètres de locataires.

Deux cas de cancer dans l’école du Village de Rexpoede ( dans le nord de la France)

Dans un communiqué paru le 1er mai 2011, Priartem avec le soutien de l’association Rexpoede Environnement et des parents d’élèves, a demandé que soit lancée une enquête sanitaire suite au diagnostic de deux cas de cancer du tronc cérébral  d’enfants dans l’école du village de Rexpoede. Cette école est directement exposée aux rayonnements des antennes des trois opérateurs. La mairie de Rexpoede a voté un soutien à la démarche engagée par Priartem.

Refuser ce projet Orange et revoir le bail avec SFR

Il est donc inconcevable que la Mairie puisse consentir un nouveau bail à l’opérateur alors qu’elle devrait étudier au contraire le moyen de résilier le bail existant avec SFR dont les antennes diffusent directement vers la crèche et le jardin d’enfants.

Lire les articles précédents consacrés aux antennes-relais

Voir les antennes-relais et les mesures sur cartoradio

Diffusez le tract autour de vous

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur