Enquête publique PPMRT: mon courrier au Maire et au Conseil Municipal

Enquête publique PPMRT: mon courrier au Maire et au Conseil Municipal
Be Sociable, Share!

Concernant l’avenir de notre environnement et de notre cadre de vie, j’ai découvert, presque par hasard en passant devant un panneau d’affichage municipal, qu’une enquête publique est lancée concernant le Plan de Prévention des Risques Mouvement de Terrain (PPRMT) à Nogent et dans le Val de Marne. Aucune information ne m’ a été transmise par la ville, et plus étonnant le Maire interrogé par l’Association des Nogentais lors de la rencontre de quartier Beauté Baltard, le 14 novembre, a donné aux riverains présents une toute autre information.

Cerise sur la gâteau, cette enquête publique est lancée pendant la période des fêtes de fin d’année  (12 décembre 2001-11 février 2012) et la réunion organisée avec le Commissaire enquêteur est prévu le …21 décembre. Sur un sujet aussi important puisque près de 300 à 350 familles Nogentaises ont subi des sinistres et que toute la ville repose sur des sols argileux, cette façon de procéder des services de l’Etat ne montre pas l’exemple. J’ai donc écrit au Maire ce jour pour lui demander d’agir .

Mon courriel ci-dessous

Monsieur le Maire,

Le Val de Marne est le quatrième département Français le plus touché par les mouvements de terrain. Il fait ainsi figure de département pilote pour l’application du PPRMT. L’intégralité de Nogent étant située sur une zone sensible, l’adoption du PPRMT après enquête publique aura donc des conséquences concrètes pour tous les habitants, et plus particulièrement pour les 300 à 350propriétaires Nogentais (depuis 2003) qui ont signalé des dégâts sur leur habitation(des milliers à l’échelle du département).

Comme je vous l’ai écrit et formulé oralement lors des réserves émises lors de cette délibération en Conseil Municipal, ce PPRMT n’apporte pas de garanties financières et environnementales suffisantes pour Nogent et les Nogentais. Les travaux de mise aux normes et la réparation des habitations ayant subi des sinistres catastrophe naturelle coûtent cher. Actuellement ces coûts peuvent être pris en charge par l’Etat et/ou les assureurs. Le risque est maintenant tout à fait réel de voir un transfert de ces montants à la seule charge des propriétaires et des collectivités. Par ailleurs et ceci ne me semble pas acceptable, l’application stricte de ce PPRMT amènerait à terme à la disparition de la plus grande partie des espaces verts tant privés que publics.

Hors l’enquête publique va être lancée à Nogent comme dans trente deux des quarante sept villes du Val de Marne dans la plus grande opacité vis-à-vis des habitants concernés. En tant qu’élu, je n’ai reçu pour ma part aucune information sur le démarrage de celle-ci et aucune mention n’en est faite dans le dernier numéro de Nogent magazine. Par ailleurs que dire des dates retenues (12 décembre-12 février), et de la première réunion avec le commissaire enquêteur le 21 décembre…cette façon de procéder des services de l’Etat ne peut que créer de la frustration et de l’incompréhension auprès des riverains et donner une fois de plus l’impression que les décisions sont déjà prises.

Pour toutes ces raisons je souhaite vous demander que des actions soient mises en place rapidement par la ville pour informer mais aussi défendre au mieux les intérêts des Nogentais et de Val de Marnais :
–    Ecrire au Préfet pour lui demander de reculer la date de l’enquête publique ( en dehors de la période des fêtes de fin d’année) et de la porter à trois mois.
–    Réunir au plus vite la commission ad hoc pour examiner les documents, travailler sur une réponse de la ville à l’enquête publique qui doit être envisagée aussi par une réponse groupée avec toutes les villes concernées.
–    Mettre en place à Nogent, une réunion publique d’information dans les meilleurs délais
Restant à votre écoute attentive pour tout échange sur ce sujet.
Cordialement,

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur