Mon intervention et mon vote lors du budget municipal 2012

Mon intervention et mon vote lors du budget municipal 2012
Be Sociable, Share!
Mon intervention pour le vote du budget 2012
L’élaboration du budget est un temps fort de l’activité municipale et nécessite de la part de tous ( services et élus concernés) un important travail au service des Nogentais. Je tiens ici à les remercier et mes remarques seront avant tout destinés à alerter sur certains points  mais aussi au travers de critiques qui se veulent constructives proposer une autre vision d’avenir pour notre ville.
Parmi les points positifs :
Dans ce temps difficile sur le plan économique pour beaucoup de nos habitants, je partage le choix indispensable de ne pas augmenter les taux d’imposition
En mettant en place une gestion plus rigoureuse des dépenses publiques.
J e prends acte aussi  de l’amélioration de notre épargne nette qui est un bon indicateur de la santé de notre collectivité
Parmi les points négatifs et comme j’au pu vous le dire durant le Débat d’orientation budgétaire :
L’augmentation des charges de personnel  de près de 10% entre 2009 et  2011 soit plus de 2 millions d’euros sur les 22 millions me semble trop importante et en particulier, vous évoquiez la reprise du personnel du Conservatoire (39 personnes et qq agents PM). Hors la masse salariale du conservatoire (associatif) représentait en moyenne 500 000 euros charges incluses. Je souhaiterai donc avoir des précisions sur ces écarts (500 000 pour arriver à 2 millions).
Le recours systématique à l’utilisation du Plafond Légal de Densité qui surdensifie et traumatise le cadre de vie de tous les quartiers de Nogent associé. Et augmente de plus de 10% la population nogentaise sur la dernière décennie mais sans mettre en face les services à la population indispensables : à savoir et pour exemple aucune création de places de crèches créées en 4 ans alors que le besoin est sous estimé depuis 2008. Il en va de même pour les classes des écoles maternelles et primaires de plus en plus surchargées… ( le chiffre définitif 2011 est de 1 619 935 et pour 2010 il y a une véritable explosion à près de 3 millions d’euros). Ce qui montre bien que notre « bonne santé » actuelle des finances communales, est payée pour une grande part avec « la promotion immobilière »  mais sans investissement pour préparer l’avenir !
Dans votre préambule, vous avez trouvé un beau slogan : « un budget pour que la ville n’oublie personne ». Mais ce n’est véritablement qu’un slogan ! Et je constate au travers de mon action d’élu que la ville ne prend pas en charge réellement les besoins importants de nombreux Nogentais. Vous vous contentez de la méthode coué en vous persuadant que vous faites bien et assez. Il y a un manque criant de volonté politique et de moyens que vous mettez aux services des plus démunis. Pour reprendre un de vos comparatifs en 2012 la ville pour 100 euros engagés, utilise 5,26 euros à la sécurité pour 2,15 euros au social.
Concernant l’action de la ville pour sauvegarder l’Environnement ( pas cité dans le budget), j’avoue que j’enrage un peu plus chaque année devant Durablement Nogent qui s’apparente à une simple action de communication. Histoire de dire que l’on fait quelque chose. L’absence d’un véritable Agenda 21 et le retard pris par la commune mérite d’être corrigés.
Un mot concernant le projet Eiffage, j’ai toujours été favorable à ce projet mais dans des conditions de volumétrie plus respectueuses de l’identité Nogentaise. Vous m’avez d’ailleurs fait payer en 2009 mes critiques du projet en m’enlevant mes délégations et mon poste d’adjoint au Maire. 3 ans plus tard les faits me donnent raison avec la mobilisation de nombreux Nogentais autour des requérants membres du CM pour demander entre-autres un ajustement de la volumétrie. Preuve en est qu’il y a sur cet important projet comme pour quasiment tous, un véritable déficit de concertation.
J’ai été un peu long et m’en excuse et j’ai surtout insisté sur les points qui posent problème au détriment d’autres sujets pour lesquels « tout roule ». Vous comprendrez qu’au travers de mon vote je veux à la fois marquer les points positifs dans le budget présenté mais aussi ne pas accepter certains manques et dysfonctionnement tant dans le budget et la gouvernance. Je vais donc m’abstenir dans le vote à venir!
Le Conseil Municipal s’est réuni hier soir à la Scène Watteau pour voter le budget primitif 2012 de la ville ainsi que le budget annexe des parkings. Peu de Nogentais étaient présents et en particulier peu de responsables associatifs qui habituellement viennent pour assister au vote du budget des associations. Après la présentation faite par le Maire voici, ci-dessous, mon intervention et mon explication de vote pour le Groupe « Nogent c’est maintenant! ».

Mon intervention pour le vote du budget 2012

L’élaboration du budget est un temps fort de l’activité municipale et nécessite de la part de tous (services et élus concernés) un important travail au service des Nogentais. Je tiens ici à les remercier et mes remarques seront avant tout destinés à alerter sur certains points  mais aussi au travers de critiques qui se veulent constructives proposer une autre vision d’avenir pour notre ville.
Parmi les points positifs :
  • Dans ce temps difficile sur le plan économique pour beaucoup de nos habitants, je partage le choix indispensable de ne pas augmenter les taux d’imposition en mettant en place une gestion plus rigoureuse des dépenses publiques.
  • Je prends acte aussi  de l’amélioration de notre épargne nette qui est un bon indicateur de la santé de notre collectivité
Parmi les points négatifs et comme j’au pu vous le dire durant le Débat d’orientation budgétaire :
  • L’augmentation des charges de personnel  de près de 10% entre 2009 et  2011 soit plus de 2 millions d’euros sur les 22 millions me semble trop importante et en particulier, vous évoquiez la reprise du personnel du Conservatoire de musique (39 personnes et qq agents de Police Municipale). Hors la masse salariale du conservatoire du temps où elle était sous forme associative, représentait en moyenne 500 000 euros charges incluses. Je souhaiterai donc avoir des précisions sur ces écarts. Comment est-on passer de 500 000 à 2 millions d’euros de frais de personnel supplémentaire?
  • Le recours systématique à l’utilisation du Plafond Légal de Densité (PLD) surdensifie et traumatise le cadre de vie de tous les quartiers de Nogent. Et explique l’ augmentation de plus de 10% de la population nogentaise sur la dernière décennie. Mais dans le même temps,  les services indispensables à la population ne suivent pas! A savoir, et pour exemple, aucune création de places de crèches créées en 4 ans alors que le besoin est sous estimé depuis 2008. Il en va de même pour les classes des écoles maternelles et primaires de plus en plus surchargées. Le chiffre de recettes fiscales définitif  du PLD pour 2012  atteint près de 3 millions d’euros. Il bat tous les records. Ce chiffre est à rapprocher des 3 millions d’euros de droits de mutation immobilier qui entrent dans les caisses de la ville. Notre « bonne santé » actuelle des finances communales, est payée pour une grande part avec « la promotion immobilière »  mais sans investissements pour préparer l’avenir!
  • Dans votre préambule, vous avez trouvé un beau slogan : « un budget pour que la ville n’oublie personne ». Mais ce n’est véritablement qu’un slogan ! Et je constate au travers de mon action d’élu que la ville ne prend pas en charge réellement les besoins importants de nombreux Nogentais. Vous vous contentez de la méthode Coué en vous/nous persuadant que vous faites bien et assez. Mais il y a un manque criant de volonté politique et de moyens mis par la ville aux services des plus démunis. Pour reprendre un de vos comparatifs en 2012 la ville pour 100 euros engagés, utilise 5,26 euros à la sécurité pour 2,15 euros au social. Et en investissement, le budget 2012 prévoit 45 000 euros ( pour rénovation de locaux d’urgence) sur 21 millions de budget global.
  • Concernant l’action de la ville pour sauvegarder l’Environnement (mot pas cité une fois dans le budget), j’avoue que j’enrage un peu plus chaque année devant l’opération Durablement Nogent qui s’apparente à une simple action de communication. Histoire de dire que l’on fait quelque chose. L’absence d’un véritable Agenda 21 et le retard pris par la commune méritent d’être corrigés. Je le rappelle depuis le début du mandat.
  • Un mot concernant le projet Eiffage, j’ai toujours été favorable à ce projet mais dans des conditions de volumétrie plus respectueuses de l’identité Nogentaise. Vous m’avez d’ailleurs fait payer en 2009 mes critiques du projet en m’enlevant mes délégations et mon poste d’adjoint au Maire. Trois ans plus tard les faits me donnent raison avec la mobilisation de nombreux Nogentais autour des requérants membres du Conseil Municipal pour demander entre-autres un ajustement de la volumétrie. Preuve en est qu’il y a sur cet important projet comme pour quasiment tous, un véritable déficit de concertation.
  • J’ai été un peu long et m’en excuse et j’ai surtout insisté sur les points qui posent problème au détriment d’autres sujets pour lesquels « tout roule ». Vous comprendrez qu’au travers de mon vote , je souhaite à la fois marquer les points positifs dans le budget 2012 présenté mais aussi ne pas accepter certains manques et dysfonctionnements tant dans le budget et la gouvernance. Je vais donc m’abstenir dans le vote à venir.

En complément de mes choix de vote:  j’ai voté pour la stabilité des taux d’imposition, pour le budget des associations et pour le budget des parkings.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur