« Villa Marie » rue Emile Zola: stopper la politique de densification immobiliére à Nogent sur Marne

« Villa Marie » rue Emile Zola: stopper la politique de densification immobiliére à Nogent sur Marne
Be Sociable, Share!

Fini les engagements électoraux du Maire de préserver la ville de la densification immobiliére. Fini aussi, les projets de ZPPAUP ( Zone de Protection du Patrimoine Urbain et Paysager). Loin aussi le contrat passé avec « Nogent c’est maintenant! » de lancer le PLU dès la premiére année de mandat municipal. Tout est bon au contraire pour traumatiser un peu plus chaque jour notre cadre de vie.Le projet immobilier en cours au 11 rue Emile Zola est un exemple flagrant du double language et des méthodes de Jacques JP Martin. Il est temps de mettre en place une  vision de notre territoire plus respectueuse de notre cadre de vie.

La devise du Maire: « Densifions, densifions encore, densifions toujours! »

Nogent sur Marne est d’ores et déjà une des dix villes les plus denses de France.Et partout dans la ville, avec un acharnement sournois et systématique, le maire n’hésite pas à blesser et dénaturer notre cadre de vie. Il surdensifie à tout va, donnant à chaque promoteur immobilier l’autorisation de dépasser allégrement ses droits à construire , contre le versement de taxes d’urbanismes (PLD) qui représentent en moyenne plus de 1,2 millions d’euros chaque année pour les finances de la ville.

A ce titre, le projet de destruction de la « Villa Marie », n’échappe pas à ces régles. La ville contrairement aux engagements pris précédemment en Conseil Municipal, a fait voter le 15 dècembre 2011, une autorisation de servitude permettant à la SARL Gambetta (promoteur) de réaliser ce projet de 26 logements.

N’ayant reçu aucune des informations demandées pour voter en toute connaissance de cause lors de ce Conseil Municipal, j’ai immédiatement réagi par un recours gracieux addressé au Maire, demandant l’annulation de la délibération et la transmission des documents.

Recours gracieux rejeté et permis délivré le 15 février 2012

Il aura fallu près de deux mois pour m’apporter une réponse négative qui tient en deux pages. Mais plusieurs informations sont à mettre en évidence:

  • Le permis de construire(PC) a été délivré le 15 fèvrier 2012, soit un mois avant la réponse à mon recours. Une bonne façon pour limiter au maximum le temps contre un éventuel recours contre le PC.
  • Dans le même temps les droits à construire par rapport au projet initial ont augmenté de près de 10% ( 2120 m2 au lieu des 1944 annoncés).
  • Une bonne nouvelle cependant! Plusieurs dizaines de milliers d’euros économisés par le contribuable grâce au recours gracieux. En effet suite à ma demande, je constate que le promotteur a décidé la prise en charge de  frais incombant initialement à la ville (démolition de la dépendance et déplacement du portail du parking du CCAS).

Conserver à notre ville sa taille humaine et ses espaces verts

Je me suis rendu hier aux services de l’urbanisme pour consulter le permis de construire. Une des premiéres choses que j’ai souhaité vérifier, c’est l’implantation de ce projet sur le terrain et le respect des magnifiques arbres qui entourent la propriété. Le Maire nous a assuré lors du Conseil Municipal du 15 dècembre 2011 que tous les arbres seraient conservés. Il n’en est rien et j’ai de nombreuses remarques à lui faire à ce sujet.

Ce dossier sera évoqué ce samedi lors de la réunion hebdomadaire des équipes « Nogent c’est maintenant! » afin de décider de la suite à donner au rejet de notre recours gracieux et d’un éventuel recours contre le permis de construire.

Lire mon précédent article sur le sujet le 8 dècembre 2011

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur