Tenir ses promesses !

Tenir ses promesses !
Be Sociable, Share!

Entre élus et citoyens, un abîme se creuse. Ces derniers ne se sentent plus représentés par les premiers. Le mal est profond. Les citoyens expriment leur désabusement en traînant des pieds pour aller voter. Mais aussi, dans les entretemps électoraux, ils expriment la rage de ceux qui ont été trahis.

Les professionnels de la politique ont abîmé la Politique
C’est du rejet dont les citoyens témoignent envers leurs élus. C’est l’attitude des élus dont ils ne veulent plus. Les contrariétés, voire les colères, engendrent la discussion, même vive. Elles n’engendrent pas le rejet. La violence qui habite aujourd’hui les citoyens n’a rien à voir. Elle n’est pas agissante. C’est une violence recuite. Composée de violences individuelles éparpillées, qui ne peuvent pas, a minima, s’agréger. Tout cela parce que des professionnels de la politique ne tiennent pas leurs promesses.

En finir avec les sempiternels désaccords entre Droite et Gauche
Si les élus peuvent faire des promesses, c’est parce que les citoyens leur ont conféré le pouvoir de respecter celles-ci. On ne promet pas des taux de croissance ou de décroissance. On les prévoit. A la limite, on s’engage (de moins en moins) sur la validité de ses pronostics.En revanche, on promet par exemple un nouveau logement quand celui d’un habitant est insalubre. Cette promesse n’est pas fondée sur un point de vue politique, mais elle relève de la fonction politique. Dans ces cas indiscutables, les sempiternels désaccords entre Droite et Gauche n’existent pas… sinon pour savoir qui, des deux clans, devraient réaliser sa promesse le plus vite.

Nogent-sur-Marne, la situation dramatique de la famille Monceau-Millet
Les citoyens n’imaginent pas qu’un maire n’agisse pas sur ce type de sujets alors qu’il est celui qui le peut et qui a été élu pour le pouvoir. Ils se demandent simplement quand il va agir. Demain ou après-demain ? Qu’au contraire, il ne respecte pas sa promesse…Eh bien, cette trahison –trahison car elle ne dépend que de la bonne volonté du maire– fait l’effet d’une déflagration dans des esprits déjà chagrins. Il en est ainsi à Nogent-sur-Marne, où Jacques JP Martin, qui a promis de reloger les parents endeuillés d’Olivier Millet-Monceau, ne l’a toujours pas fait au terme d’un an et demi, date du meurtre de leur fils.
Lire l’article du Parisien 94

Pourtant, Jacques JP Martin sait respecter certaines promesses…
En revanche, je vois Jacques JP Martin beaucoup plus empressé quand ce sont des promoteurs qui le sollicitent. Avec ceux-ci, il est loyal. Jacques JP Martin ne trahirait pas davantage Veolia ou Bouygues Telecom. Ainsi, Jacques JP Martin se dépêche encore d’accorder l’installation de trois nouvelles antennes relais à ce dernier. Au mépris de risques potentiels pour la santé des Nogentais.
Ordre du jour du Conseil Municipal du 22 avril (dernières minutes, la délibération sur les antennes-relais enlevée de l’ordre du jour)

Je veux rétablir la confiance avec tous les Nogentais
Je suis engagé dans une action politique qui veut rétablir la confiance de nos concitoyens, de tous nos concitoyens en leurs élus. C’est possible.Cela demande de faire preuve de justice, de respecter équitablement ces interlocuteurs, de tenir les promesses faites, de renoncer à promettre hors notre champ de compétence, de renoncer à promettre simplement pour occuper le terrain.

La confiance reviendra d’autant plus vite et d’autant mieux que des élus dont je suis, par leurs actions, montrent qu’ils sont prêts à ne pas courber l’échine devant les puissants d’aujourd’hui. Je suis engagé dans une action politique qui veut empêcher le spectacle calamiteux d’une démocratie qui se tord.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur