Le texte de mon intervention au Conseil Municipal sur le Plan Local d’Urbanisme de Nogent-sur-Marne

Le texte de mon intervention au Conseil Municipal sur le Plan Local d’Urbanisme de Nogent-sur-Marne
Be Sociable, Share!

Lors du Conseil Municipal de Nogent-sur-Marne qui s’est tenue le mercredi 10 juillet 2013 à la Scène Watteau, voici l’intégralité de mon intervention et les raisons qui m’amènent au nom du Groupe Nogent c’est maintenant!  à voter contre le bilan de cette « concertation » et du projet de Plan Local d’Urbanisme (PLU) présenté par la majorité municipale. Vous pourrez sous peu voir le conseil filmé par mes soins.

Mon intervention

 

Monsieur le Maire, je voterai contre ce projet de PLU que vous nous présentez ce soir. Je voterai contre pour trois raisons principales, que je vais vous exposer dans le détail, même si je n’espère pas pouvoir vous convaincre puisque ce débat, comme tous les autres, est de pure forme. Mais j’y reviendrai.


L’urbanisme est un peu ce que la colonne vertébrale est au corps. Il est indispensable au bon équilibre d’une ville et conditionne son développement harmonieux. Pour organiser le devenir de nos villes et y associer les habitants, le législateur a mis en place un outil : le Plan Local d’Urbanisme ou PLU. Sa mise en place traduit une vision politique.  C’est un temps fort de la vie collective.

1/ Or, votre PLU a été élaboré en ne respectant pas les régles de consultation des Nogentais

projet repose quasi-intégralement sur le travail confié à des entreprises spécialisées et en particulier à une entreprise… de communication (oui, je vous cite !) toutes aidées, c’est vrai, par le service de l’urbanisme dont je tiens à saluer les efforts.

Dans son ensemble, c’est un travail solide et sérieux. Hélas, il a été grossièrement orienté par vous à des fins politiques. De sorte que, beaucoup trop souvent, on lui fait dire l’inverse de la réalité. J’ai d’ailleurs, tout le long des réunions auxquelles j’ai participé, critiqué ce tour de passe-passe et demandé que mes remarques soient consignées dans les comptes-rendus. Cela n’étonnera maintenant plus personne… Aucune de mes interventions et propositions n’a été prise en compte. Quand plus grave vous m’avez purement et simplement fait virer de la réunion des conseils de quartier du 26 oct 2012. Événement des plus symptomatiques mais dont votre compte-rendu ne fait aucune mention.

L’exemple des statistiques de la population est à ce titre éminemment révélateur. En ce début d’année, l’INSEE a publié les chiffres officiels de l’état de  la population. Nous sommes 31 637 Nogentais enregistrés au 1er janvier 2010. Soit 692 habitants de plus en une année – de 2009 à 2010 ! Ces chiffres sont, après vos allégations récentes et répétitives, visant à nier obstinément que vous conduisez une politique de densification de Nogent, un véritable camouflet.

Nous sommes de plus en plus de Nogentais, sans que vous ne mettiez en place, ni même ne prévoyiez de le faire, les infrastructures et services nécessaires à l’installation de nombreuses familles : dans votre vision du Nogent de demain, il n’y a de place, ni pour les crèches, ni pour le stationnement, ni pour les écoles… Je souligne au passage les éléments communiqués faisant état de la saturation de celles-ci.

Souvenez-vous, je vous ai réclamé ici même  et à de multiples reprises ces éléments depuis 2009. Vous en contestiez tant et si ardemment la possibilité que vous avez attendu jusqu’à aujourd’hui pour nous les donner. Le jour du vote du PLU. Quand, de votre côté, tout est dit.

Vous avez exercé une rétention de ces informations objectives, vous m’avez dit non. Total : vous nous en avez privés, nous tous ici présents.

Tout comme vous avez privé les Nogentais de la possibilité de contradictoire et de donner par exemple, leurs avis et suggestions sur un site dédié au PLU ou, au moins, sur le site de la Ville. En agissant ainsi vous avez contrevenu à la charte de la concertation du Ministère de l’aménagement du territoire et de l’Environnement.

 Et ce, au prétexte fallacieux que les Nogentais pourraient s’exprimer dans le cadre de l’enquête publique. Quand tout le monde a encore bien à l’esprit le rendu de l’enquête publique concernant le projet Eiffage : malgré la mobilisation importante des Nogentais pour faire amender ce projet, le commissaire enquêteur n’avait rien retenu. Et on pourrait s’étonner de la perte de confiance de nos concitoyens dans nos institutions ? Non, bien sûr.

Il est facile de comprendre pourquoi, une fois de plus… et je dirai même une fois de trop, vous avez décidé de ne pas respecter le processus de « concertation » avec les habitants ! Décision qui, je vous le rappelle, est en totale contradiction avec l’esprit du législateur édictant les règles de l’élaboration d’un PLU et avec la convention d’Aarhus sur l’Environnement.

Vous détournez à des fins personnels, le PLU en en faisant un instrument de votre campagne électorale !

Non seulement je m’insurge ici contre le manque total  de concertation sur l’élaboration de celui-là, mais je m’insurge contre l’hyper-communication qui, paradoxalement, accompagne apparemment celle-ci.  Vous vous emparez du PLU qui devait structurer votre mandat pour structurer votre prochaine campagne électorale !

2/ Car, oui, votre PLU, qui consiste à continuer de densifier Nogent, est fait pour bloquer une future équipe municipale.

Depuis 2008, les chantiers et les grues fleurissent partout dans la ville : Galliéni, Kablé, bd de Strasbourg… Sans parler du projet de pôle RER A Eiffage.

Monsieur le Maire, souvenez-vous. Vous aviez pris l’engagement électoral de lancer le PLU dès la 1ère année de ce mandat.… et vous le faites en fin de mandat. Je vois, dans ce choix au combien déloyal pour nos concitoyens, la manière électoraliste de bâtir à la fois un bilan de dernière minute et un projet de rattrapage.

 Mais, plus grave, j’y vois aussi le moyen d’assurer aux promoteurs, y compris en cas d’alternance électorale – et nous y croyons –  le moyen fallacieux de bloquer la capacité d’une future équipe municipale à freiner l’actuelle urbanisation massive qui détruit l’identité de Nogent et complique singulièrement la vie des personnes qui y habitent ou y travaillent.

Il me semble donc impensable que nous votions ce projet sans que  vous nous disiez clairement, Monsieur le Maire, si vous serez ou non candidat à votre succession pour un troisième mandat.

Ceci me paraît d’autant plus important que des élus de votre majorité, qui siègent parmi nous ce soir, semblent avoir des positions séparées des vôtres en terme d’urbanisme. Et, c’est important au moment où ces pré-dissidents se répandent dans tout Nogent, expliquant à qui veut les entendre qu’ils souhaitent vous remplacer en 2014.

Pour ma part, comme vous le savez, je défends pour notre groupe Nogent c’est maintenant !  :
–      une vision urbaine plus équilibrée, qui protège efficacement les zones pavillonnaires qui sont le charme et le poumon de notre ville,
–      une vision urbaine qui met en valeur notre patrimoine remarquable (à ce sujet, je juge votre abandon définitif du projet de la Zone de Protection du Patrimoine et d’Aménagement  Urbain, ZPPAUP devenu AVAP,  extrêmement critiquable),
–      une vison urbaine qui prévoie une véritable action de Développement Durable autour d’un véritable Agenda 21,
–       une vison urbaine qui réponde aux attentes des Nogentais en termes de logements sociaux –il y a aujourd’hui près de 800 demandes nogentaises en souffrance… Je vous ai d’ailleurs demandé accès, en vain, à toutes ces informations municipales. Elles sont apparemment jalousement gardées…
–      une vison urbaine qui permette le développement économique de Nogent.

Face à un tel enjeu pour l’avenir de notre ville et malgré la volonté politique générale –Droite, Gauche, Centre et Verts – de densifier la première et la deuxième couronne parisiennes, nous ne voulons pas de la ville dortoir et hyper densifiée que vous êtes en train de construire. Nogent est, d’ores et déjà, la 27ème ville la plus dense de France. Et, quoique vous en disiez, notre ville se déploie en oubliant quasiment totalement l’habitat social, en particulier à destination des familles de la classe moyenne.

Si nous vous laissons concrétiser ce PLU, Nogent n’aura plus les moyens de mettre en place un tissu propre au développement économique et commercial ! A l’exception du projet Eiffage…  mais va-t-il aboutir?

Depuis 2007, je propose que le boulevard de Strasbourg soit repéré et traité comme un boulevard urbain où nous pourrions accélérer l’installation de locaux d’entreprises tournées vers les services. Ceci permettrait de créer des emplois dans notre ville. Cela permettrait qu’elle vive 7 jours sur 7. Ce qui serait un  avantage évident pour les commerçants, les restaurateurs et, bien sûr, les clients… surtout si la grande difficulté à stationner le long de ce boulevard et à ses abords était allégée.
Or, ce PLU classerait définitivement cette possibilité sans suite. Ce serait bien regrettable pour le bon équilibre de notre ville…

Enfin, ne nous dites pas ici que vous devez vous inscrire dans le projet de SDRIF (Schéma directeur de la région Ile-de-France) ! Lors de la dernière commission des finances, je vous ai fait la démonstration que Nogent avait dépassé – et de manière stratosphérique – tous les plafonds du projet régional.

Je vous le répète, nous n’accepterons pas, bras croisés, la destruction des zones pavillonnaires qui est programmée dans votre PLU. Vous vous attaquez et tentez de défigurer le Coteau de Nogent et une partie des Viselets, en saucissonnant des zones dites « en mutation ». Quand il suffit de regarder une carte de Nogent pour réaliser au premier coup d’œil que vous avez mité notre ville pour permettre aux promoteurs de se lancer à l’assaut des zones pavillonnaires.

Le projet de réaménagement du marché sera, à n’en pas douter, un des temps forts de la prochaine mandature. Et là encore, les orientations de votre PLU sont si floues qu’elles me convainquent qu’une fois encore, la part belle sera faite à la densification d’un des rares espaces aérés du centre-ville. Je ferai des propositions prochainement pour dynamiser cette zone stratégique, tout en lui apportant l’évolution esthétique qu’elle mérite.

La dimension environnementale de votre projet prêterait à sourire si le sujet n’était pas si important :
–       les capteurs solaires sont autorisés « tant qu’ils ne sont pas visibles depuis l’espace public ». Autant dire que vous prévoyez de ne rien faire du tout alors que les besoins et le poids sur le pouvoir d’achat des familles en terme d’énergie sont si préoccupants,
–      l’éventuelle exploitation des ressources géothermiques ne vous suggère rien,
–      et, bien évidemment, vous vous passez de la moindre réglementation en matière d’antennes-relais et de paraboles sur les toits.

 Alors je vous le dis avec une certaine solennité : il n’est pas question qu’en cas d’alternance, la future majorité se trouve contrainte par un PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui ne serait pas le reflet des attentes politiques des Nogentais, à savoir la maîtrise de leur cadre de vie ! Bien entendu, celle-ci ne passe pas par l’urbanisation galopante que vos prédécesseurs et vous menez depuis bientôt 30 ans.

Je lance  donc un appel à tous les groupes politiques qui partagent notre désaccord sur ce projet de PLU pour s’unir et se mobiliser pour faire respecter la qualité du cadre de vie à Nogent.

Pour toutes ces raisons… et bien d’autres encore, vous l’avez compris, je voterai contre ce projet de PLU.

 

 

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur