L’éducation: un enjeu prioritaire pour notre ville !

L’éducation: un enjeu prioritaire pour notre ville !
Be Sociable, Share!

Je vous souhaite à tous une bonne rentrée . Je sais, en particulier, les parents fébriles lors de la rentrée scolaire. L’éducation des enfants passe aussi par l’école, qui, outre sa fonction d’enseignement, est un lieu où ceux-ci apprennent à grandir en société. C’est ici qu’ils commencent à écrire leur destin. C’est bien entendu essentiel et vous en avez pleinement conscience. Chaque rentrée nous rappelle l’enjeu de l’éducation tout court. Chaque fois avec une pointe d’appréhension.

Je suis comme vous. Je mesure le rôle structurant de l’école et je redoute qu’elle puisse l’être plus ou moins, selon qu’on habite à Nogent-sur-Marne ou ailleurs. Quand l’école de la République doit appartenir à tous, en tous points. Ceci vaut pour l’enseignement des connaissances et pour l’apprentissage du savoir être. Mais ceci vaut aussi pour l’accessibilité de l’école et pour la vie dans l’école ! Les enfants nogentais méritent d’y aller facilement et de s’y sentir bien. Or, ces évidences… n’en sont pas nécessairement à Nogent-sur-Marne !

Je citerai d’abord deux exemples qui me préoccupent hautement en qualité d’élu, c’est-à-dire, en qualité de représentant de tous les Nogentais : la cantine et la carte scolaires.

La bonne qualité des repas servis à la cantine est aussi une exigence éducative

Sur la cantine –les résultats d’une vaste étude de Que choisir ont révélé en juin 2013 le déséquilibre des repas servis dans les cantines nogentaises– j’ai immédiatement interpellé Jacques JP Martin, le maire de Nogent-sur-Marne.  Celui-ci est alors convenu en substance, par voie de presse, que les règles de la diététique lui importaient peu et qu’il y préférait celles du « plaisir de manger »… de manière à justifier qu’on propose aux enfants nogentais de manger surtout des frites et du poisson pané pas trop gras quand il revient aussi à l’école de respecter les recommandations de santé publique et de contribuer à l’éveil du goût. Je regrette que rien n’ait été fait depuis lors par la municipalité pour améliorer les repas servis à nos enfants.
ma question au Maire

Nogent doit des écoles à sa jeunesse

Par ailleurs, j’ai été le seul élu à voter contre les conditions de la modification de la carte scolaire telle que l’a prévue Jacques JP Martin en décembre 2012, qui préfère livrer Nogent-sur-Marne aux promoteurs immobiliers plutôt que d’aménager les infrastructures indispensables à l’accueil de nouvelles familles. Oui, je m’oppose fermement à ce que des enfants nogentais soient contraints d’aller à l’école dans des classes surchargées et loin de chez eux parce que le maire de Nogent a fait le choix de bricoler en catastrophe une solution transitoire au lieu de prévoir les besoins de ses jeunes générations.
le communiqué

Protéger la santé des écoliers nogentais

J’ai une troisième préoccupation concernant les écoliers nogentais. Elle relève, là encore, de la santé publique. Le projet d’implanter de nouvelles antennes relais sur le stade sous la Lune –contre lequel j’ai voté – expose les enfants aux dangers potentiels des ondes. Le législateur lui-même déconseille fortement la proximité de ces antennes de téléphonie mobile des lieux où sont scolarisés des enfants. Or, plusieurs écoles ou crèches se situent à proximité sans aucune mesure de prudence !
lire l’article

Se donner les moyens de ses ambitions !

Sur tous ces sujets –cantine, carte scolaire, antennes relais – soyez sûrs que ma vigilance est totale. En matière d’éducation, notre ville aurait les moyens de ses ambitions si et seulement si elle donnait auxdites ambitions la priorité par rapport aux affaires immobilières ou à celles des opérateurs de téléphonie mobile. On ne m’empêchera pas de le faire savoir aux Nogentais et de contredire le flux de mensonges délivré aux Nogentais par notre Pravda local.

Un point d’accord avec la majorité municipale, le report à 2014 de la réforme des rythmes scolaires, qui a été voté à l’unanimité par les membres du conseil. Ce qui est assez rare pour être signalé !

Le développement harmonieux de notre cité dépend aussi des conditions dans lesquelles peut s’exercer l’éducation de sa jeunesse. Or, la mise en place de ces conditions dépasse le cadre intellectuel et moral. En bref, il faut aussi impérativement réserver un cadre privilégié à l’école : des bâtiments sains, une restauration saine pour des classes quantitativement équilibrées. La qualité de la vie des familles nogentaises en dépend. Soyez assurés de tous mes efforts pour défendre celle-ci.

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur