Face aux enjeux de santé publique liés à la téléphonie mobile, je reprends mon indépendance et ma liberté de parole

Face aux enjeux de santé publique liés à la téléphonie mobile, je reprends mon indépendance et ma liberté de parole
Be Sociable, Share!

Lors de l’Assemblée Générale de Priartem qui se tient ce matin à Paris, j’ai fait le choix difficile mais mûrement réfléchi de ne pas me représenter au Conseil d’Administration de l’Association. Vous trouverez ci-dessous le message que j’ai adressé à Janine Le Calvez, la Présidente et aux membres du Conseil. Une nouvelle page s’ouvre, où j’entends continuer à me battre pour cet enjeu de santé publique en retrouvant mon indépendance et ma liberté de parole.

Le mail adressé à Priartem

Chère Janine, cher(e)s membres du CA,

Après avoir murement réfléchi et en avoir parler avec Janine, je souhaite vous informer que j’ai décidé de ne pas représenter ma candidature au CA de Priartem lors de la prochaine assemblée générale.

Je tiens à remercier Janine et les membres du CA pour leur confiance et pour le travail accompli ensemble lors de ces 10 années de «combat » qui ont permis de faire émerger et reconnaître ce véritable enjeu de santé publique. Je suis fier que nous ayons pu tant au niveau local, départemental que national défendre nos adhérents face aux rouleaux compresseurs des opérateurs et à l’inertie de certaines collectivités et de l’Etat.

Des divergences  stratégiques avec les membres du bureau national m’ont amené depuis un peu plus d’un an à prendre mes distances avec la politique menée par notre association. Je m’en suis expliqué en interne. Et je ne souhaite pas que mon choix puisse être utilisé par quiconque et en particulier les opérateurs de téléphonie mobile pour affaiblir d’une quelconque façon l’action de notre association.

J’entends rester un acteur engagé pour faire progresser la reconnaissance de ce risque plus qu’émergent et faire évoluer la réglementation pour la rendre respectueuse de la santé des utilisateurs de portable et des riverains d’antennes-relais. Surtout au moment où de plus en plus de personnes souffrent au quotidien d’électro hypersensibilité et que ce phénomène s’amplifie au diapason de cette nouvelle ère numérique.

J’entends de la même façon retrouver mon entière liberté de parole et mon indépendance sur ce sujet.

J’en suis persuadé, nos chemins seront amenés à se recroiser dans l’avenir car notre action n’a jamais été aussi difficile.

Je vous remercie par avance de bien vouloir en informer nos adhérents lors de l’Assemblée Générale. Et pour ma part, j’attendrai la tenue de l’AG pour rendre ma décision publique.

Je vous souhaite à tous beaucoup de courage même si je sais que vous n’en manquez pas et tout le meilleur pour l’avenir de Priartem à laquelle je reste profondément attaché.

Fidèle amitié à toutes et tous,

Marc

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur