Combattre tous les extrêmismes

Combattre tous les extrêmismes
Be Sociable, Share!

J’ai ressenti beaucoup de fierté d’être français lors de la marche républicaine du 11 janvier 2015. Ce fut un grand moment de fraternité partagé par des millions de gens pour défendre nos libertés et nos valeurs si durement éprouvées ces dernières années et durant ces trois terribles journées endeuillées par la mort de dix sept personnes.

Présent et convaincu de son importance, je ressentais intuitivement au moins trois enjeux au déroulement de ce rassemblement :
– Le premier, le nombre de participants. Il a été impressionnant avec près de quatre millions de participants dans toute la France.
– Le second, la présence de la communauté musulmane comme partie intégrante de la nation. Une observation attentive donne le sentiment que c’est à nouveau un rendez-vous raté. Marseille deuxième ville de France a connu un des plus faibles rassemblements.
– Le troisième, l’unité nationale, mise à mal par l’attitude du FN qui, ne nous y trompons pas, représente une véritable force électorale et attend son heure.

Bien que nous ayons assisté à un formidable élan national, je suis tout de même obligé de constater à contre cœur que la France que j’aime est morcelée en trois parties principales dont les visions d’avenir divergent:
– une France républicaine, démocrate et laïque (ou qui s’accommode de la laïcité) qui, unie, est largement majoritaire ;
– une France communautaire et religieuse (phénomène en net progression ces dix dernières années), dont certains combats sont contraires à nos principes et nos valeurs républicaines;
– une France inquiète et qui souffre, tentée par un repli identitaire et qui est largement prête à suivre le FN dans sa quête du pouvoir.

Dans ce contexte, de nécessaires et urgentes décisions politiques sont à prendre pour nous protéger des terroristes qui se réclament de l’islam radical mais aussi pour faire échec à tous ceux qui tentent au quotidien de nous imposer leur vision religieuse rétrograde et en premier lieu ceux qui veulent imposer la charia en France. L’atteinte aux droits des femmes aujourd’hui est totalement insupportable. Du port du voile, au niqab, du non respect de la mixité à la polygamie, pour aller jusqu’à la volonté de remise en question du droit à l’avortement, tous ses signaux doivent être considérés comme régressifs et incompatibles avec nos valeurs républicaines.

Et quand je vois aujourd’hui qu’il est nécessaire de mettre l’armée et les forces de police devant les écoles et les lieux de culte juifs, Je suis en colère. Et ce d’autant qu’il est devenu quasi impossible pour un élève juif de Seine-Saint-Denis de suivre sa scolarité dans un établissement public.

L’antisémitisme qui s’amplifie d’années en années dans notre pays et qui fait des juifs des cibles à abattre ou à humilier est intolérable. Une simple lecture de certains sites communautaires se réclamant d’un islam radical vous donne la nausée. Il n’y est question que de théories du complot, de désinformations grossières et de prosélytisme terroriste. Combien de temps encore allons-nous laisser sans réagir ces portes-paroles de la haine et de la barbarie déverser leurs slogans auprès de nos jeunes ?

Sont aussi durement attaqués au quotidien les forces de l’ordre et toutes celles et ceux qui, en particulier parmi les intellectuels, combattent les tenants d’un islam radical. Je tiens à saluer leur courage.

Charb  disait en 2011: «J’en ai marre qu’on s’inquiète de voir les musulmans modérés ne pas réagir». Après réflexion, je pense le contraire. Il est indispensable que les français de religion musulmanes s’expriment et s’engagent massivement pour défendre les principes et les valeurs d’une république laïque ou, à tout le moins pour les plus radicaux d’entre eux, s’y conforment.

La France qui s’est levée pour défendre nos valeurs et notre liberté d’expression se trouve comme prise au piège entre les radicalités « islamistes et communautaires » et les radicalités identitaires. Deux groupes aujourd’hui puissants et bien organisés sur le plan politique qui tentent de prendre en otage notre avenir.

Le temps n’est certainement pas à « la soumission », il n’est pas non plus à l’angélisme car c’est un combat rude et mondial qui nous attend tous pour éviter une guerre. Ne perdons pas de vue que, dans le monde, ce sont des musulmans qui forment les gros bataillons des victimes des tenants d’un islam radical.

Ne perdons pas de vue, non plus, que plusieurs puissances économiques mondiales en tête desquelles on trouve la Chine et la Russie sont des sociétés d’économie libérale non démocratiques. L’attitude récente des médias russes, muselés par le pouvoir sans partage de Vladimir Poutine et qui se sont fait les inspirateurs des théories du complot, montrent qu’un nouveau front est ouvert. Avec pour enjeu ultime, la sauvegarde de la démocratie !

Le dimanche 11 janvier 2015 est le premier jour d’un avenir à dessiner… dans la raison, avec une vision d’ensemble et sans céder à l’empire de l’émotion.

Crédit photo CC par Stephan L

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur