5g : la désinformation et les mensonges de la mairie

5g : la désinformation et les mensonges de la mairie
Be Sociable, Share!

Pour faciliter l’installation des antennes-relais 5G à Nogent-sur-Marne, la mairie semble prête à désinformer ses concitoyens et à mentir aux journalistes. En agissant ainsi et vu les preuves de la tromperie de l’opérateur Bouygues Télécom dans son projet d’implantation au 92 rue François Rolland, l’exécutif de la ville se rend complice de ces graves agissements.

Mais d’abord revenons au lundi 27 décembre 2021, une équipe de France 3 Ile de France est venu m’interviewer à la suite de la publication le 24 décembre dernier de l’article du Parisien 94. Par contre, vous ne verrez pas le reportage (pour l’instant), la mairie n’ayant pas donné suite à la demande d’interview.

 

opposition antennes relais 5G

Article du Parisien 94 du 24 décembre 2021

Lors de cet échange avec la journaliste de France 3, Sophie Béchir, nous lui révélions, entre autres, quelques-uns des mensonges proférés par la ville au journaliste du Parisien, Octave Odola.

 

Tromperie de la ville sur le délai de recours

 

Tout d’abord parlons du délai de recours en justice. Karine Mullet, responsable du service environnement de la ville affirme ceci dans l’article :

« Le délai de deux mois pour intenter un recours juridique prendra fin le 26 janvier prochain. D’ici là, l’opérateur n’effectuera pas de travaux. »

Or, dans sa réponse par mail reçue le 8 décembre 2021, dans laquelle le maire Jacques JP Martin était en copie, voici ce qu’elle nous écrit :

« Comme je vous le disais, la déclaration préalable a été affichée tardivement par Cellnex, le prestataire de Bouygues. L’affichage a été constaté par un agent assermenté de la Ville le 28/10/2021 et Bouygues a transmis un constat d’affichage d’huissier en date du 29/10/2021. Il y a effectivement eu négligence de la part de Cellnex. Notre interlocuteur chez Bouygues en est bien conscient. C’est donc pour cela que seules les infrastructures du site ont été installées (mâts et faux arbres) et qu’aucune installation des antennes n’est prévue avant la fin du délai de recours des tiers de 2 mois (soit pas avant fin décembre 2021). »

Alors quelle information croire ?

Il serait temps que la ville ou l’opérateur nous transmettent le constat d’affichage d’huissier, car nous nageons en pleine opacité.

Une réglementation sur mesure pour les opérateurs

 

Ceci est d’autant plus inadmissible, sachant comme le rappelle Maître Laurent Gimalac, que la réglementation a été faite sur mesure pour les opérateurs. Voici un extrait de ce qu’il écrit dans son article sur le sujet :

« Tout a été fait dans les derniers développements de la règlementation (Loi ELAN et son Décret d’application de décembre 2018) pour empêcher les tiers de se mêler de la politique de maillage du territoire par les opérateurs »

« Enfin, à compter du 24 décembre 2018, et jusqu’au 31 décembre 2022, la loi ELAN prévoit que les décisions qui autorisent ou ne s’opposent pas à l’implantation d’antennes de radiotéléphonie mobile ne peuvent plus être retirées, par dérogation à L. 424-5 du Code de l’urbanisme. Du coup, il est devenu inutile de déposer un recours gracieux auprès du Maire puisque ce dernier ne pourra pas retirer sa décision. Il faudra donc saisir directement le tribunal administratif d’un recours. Autant dire, que beaucoup de requérants qui ignorent cette subtilité risquent de tomber dans le piège tendu par le législateur… »

 

5G, mensonges de la ville sur l’exposition

 

Mais il y a plus grave et plus préoccupant. En effet, Madame Mullet ajoute ceci lors de son interview au Parisien 94 :

« Sur les 20 sites d’antennes-relais que compte la ville de Nogent-sur-Marne, le 92 rue François Rolland sera le premier à expérimenter la 5G, même si plusieurs autres projets sont en cours. »

C’est encore une fois parfaitement mensonger et trompeur !

En effet, nous avons tout simplement consulté le site de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) cartoradio.fr  qui recense l’ensemble des antennes-relais du territoire, tant mises en services, qu’en projets.

Et contrairement à ce qu’affirme la responsable du service environnement, plusieurs antennes-relais 5G sont déjà en fonctionnement dans la ville, et certaines depuis longtemps (décembre 2020).

Ce que confirme l’ANFR dans un tweet du 4 janvier 2022 rappelant que 70 % des sites 5G autorisés sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs.

Vous trouverez ci-dessous quelque-unes des antennes 5G qui rayonnent donc déjà et depuis plusieurs mois dans nos quartiers.

Nous avons donc demandé au maire de nous transmettre l’ensemble des simulations d’expositions les concernant. Pas de réponse à ce jour. Pas plus que de réponse de l’ARCEP pour savoir qui contrôle les dites simulations transmises par l’opérateur de téléphonie mobile aux maires qui en font la demande.

 

Antennes 5G Free mobile 123 bld de Strasbourg Nogent sur Marne

 

Antennes 5G Free mobile 123 bld de Strasbourg Nogent sur Marne

 

Antennes-relais 5G SFR 123 bld de Strasbourg Nogent sur Marne

 

Antennes-relais 5G SFR 113 grde rue CDG Nogent sur Marne

 

Antennes-relais 5G SFR 8 rue du Port Nogent-sur-Marne

Voici quelques preuves concrètes des mensonges de la mairie. Nous attendons que Jacques JP Martin s’explique enfin dans cette affaire. Quant à Madame Mullet, est-ce de l’incompétence ou plus grave un parti-pris pro-opérateur ?

 

Lire sur le même sujet :

Notre opposition à l’installation d’une antenne-relais 5G

 

Be Sociable, Share!

A propos de l'auteur